Gustave Flaubert

- The story of Flaubert hotel - Flaubert and the music Rouen Hotel
33 rue du Vieux Palais, 76000 ROUEN +33(0)2 35 71 00 88 contact@hotelgustaveflaubert.com

Flaubert and the music

The words of Maxime Du Camp concerning the musical capacities of Gustave Flaubert should be considered with much hesitation: « Son oreille était si extraordinairement fausse, qu’il n’est jamais parvenu à retenir un air, fût-ce une berceuse. »

On the contrary, we often find a real concern for music in his works.

« Je ne sais quelle puissance magique possède la musique ; j’ai rêvé des semaines entières au rythme cadencé d’un air ou aux larges contours d’un chœur majestueux ; il y a des sons qui m’entrent dans l’âme et des voix qui me fondent en délices. J’aimais l’orchestre grondant, avec ses flots d’harmonie, ses vibrations sonores et cette vigueur immense qui semble avoir des muscles et qui meurt au bout de l’archet ; mon âme suivait la mélodie déployant ses ailes vers l’infini et montant en spirales, pure et lente, comme un parfum vers le ciel ». Les mémoires d’un fou

The writer places Mozart’s Don Giovanni at the summit of lyrical creation: « Les trois plus belles choses que Dieu ait faites, c’est la mer, l’Hamlet et le Don Juan de Mozart » Letter to Louise Colet, 3 October 1846.

Thanks to numerous testimonies from the time and his correspondence, we have been able to create a soundtrack for the hotel from a list of works which Flaubert particularly enjoyed, from Haydn to Bizet.

We have specifically chosen famous opera arias such as Mozart’s Don Giovanni, Rossini’s Barber of Seville, or Beethoven’s sonata movements for piano which his dear sister, Caroline, played. Marthe Doutrebente

hotel-flaubert-musique-1
Best Rate Guarantee
Cancel