BEST WESTERN Gustave Flaubert

- L'histoire du Flaubert - Flaubert et la musique Hotel Rouen
33 rue du Vieux Palais, 76000 ROUEN +33(0)2 35 71 00 88 contact@hotelgustaveflaubert.com

Flaubert et la musique

ll convient d’accueillir avec beaucoup de réserve le témoignage de Maxime Du Camp sur les capacités musicales de Gustave Flaubert : « Son oreille était si extraordinairement fausse, qu’il n’est jamais parvenu à retenir un air, fût-ce une berceuse. »

Au contraire, nous rencontrons souvent un réel souci de la musique dans son œuvre.

« Je ne sais quelle puissance magique possède la musique ; j’ai rêvé des semaines entières au rythme cadencé d’un air ou aux larges contours d’un chœur majestueux ; il y a des sons qui m’entrent dans l’âme et des voix qui me fondent en délices. J’aimais l’orchestre grondant, avec ses flots d’harmonie, ses vibrations sonores et cette vigueur immense qui semble avoir des muscles et qui meurt au bout de l’archet ; mon âme suivait la mélodie déployant ses ailes vers l’infini et montant en spirales, pure et lente, comme un parfum vers le ciel ». (Les mémoires d’un fou)

L’écrivain place Don Juan de Mozart au sommet de la création lyrique : « Les trois plus belles choses que Dieu ait faites, c’est la mer, l’Hamlet et le Don Juan de Mozart » Lettre à Louise Colet, 3 octobre 1846. Grâce à de nombreux témoignages de l’époque et à sa correspondance, nous avons pu créer une bande sonore de l’hôtel à partir d’une liste d’œuvres particulièrement appréciées par Flaubert, d’Haydn à Bizet.

Nous avons retenu en particulier des transcriptions d’airs célèbres d’opéras tels que Don Juan de Mozart, Le Barbier de Séville de Rossini, ou encore quelques mouvements de sonates pour piano de Beethoven qu’interprétait Caroline, sa sœur chérie. Marthe Doutrebente

hotel-flaubert-musique-1
Meilleur tarif garanti
Annuler